Parution : une histoire de la pisciculture dans la vallée de l’escaut, Cambrésis terre d’histoire, n°84, juin 2019

Résumé :

La vallée du Haut-Escaut constituait dans le passé une riche terre de pisciculture. Le long du cours de l’Escaut, des chapelets de viviers et d’étangs ponctuaient autrefois le paysage de la plaine humide, essentiels à la subsistance des communautés monastiques. L’importance paysagère de ces structures piscicoles a notamment été immortalisée dans les planches des Albums de Croÿ, dont la vue de l’abbaye de Vaucelles reste emblématique. À travers les cas des viviers de Vinchy et de Vaucelles, situés à Crèvecoeur-sur-l’Escaut/Les-Rues-des-Vignes, cet article propose une étude inédite de l’activité piscicole dans la plaine de l’Escaut. Ce travail de recherche s’intègre à une thèse en préparation sur l’évolution du territoire de l’Escaut et de ses aménagements hydrauliques du Moyen Âge à aujourd’hui. Cette thématique, en plein renouvellement, rejoint les recherches récentes en histoire environnementale et géohistoire des paysages. Cette histoire de l’environnement permet de replacer les abbayes du Cambrésis dans leur contexte territorial et de souligner leur rôle dans la transformation du paysage scaldien jusqu’à aujourd’hui.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.