Archives de catégorie : Annonce – Colloques et journées d’étude

3e journée d’étude – PCR Les places fortes des Hauts-de-France – 12/03/20 Désigner le fait fortifié : le vocabulaire descriptif de la place forte septentrionale

Jeudi 12 mars 2020

Responsables scientifiques : Thomas Byhet, Claire Pichard, Yves Roumegoux (SRA, DRAC Hauts-de-France) et Christine Aubry (IRHiS)

Salle de séminaire de l’IRHiS – Université de Lille – Villeneuve d’Ascq

À partir de 9h

9h30 Ouverture
Charles MÉRIAUX, IRHiS, ULille
Jean-Luc COLLART, SRA Hauts-de-France, DRAC
Thomas BYHET, Yves ROUMEGOUX,
SRA Hauts-de-France, DRAC
DÉSIGNER LE FAIT FORTIFIÉ :
LE VOCABULAIRE DESCRIPTIF DE
LA PLACE FORTE SEPTENTRIONALE

9h45 – Président de séance Yves ROUMEGOUX SRA Hauts-de-France, DRAC


Jean DAVOIGNEAU, Virginie SERNA, Mission de l’inventaire général du patrimoine culturel, Ministère de la Culture
Identifier, dénommer, désigner :
l’inventaire général du patrimoine culturel et l’architecture fortifiée

Philippe BRAGARD, Université de Louvain-la-Neuve, Belgique (associé IRHiS)
Le vocabulaire de la fortification moderne, une tour de Babel ?
Apport de la théorie


Pause


11h15
Victor MARSY, Master Mondes Anciens, ULille
Le vocabulaire des places fortes dans les Gesta Episcoporum Cameracensium : les fortifications de Cambrai au haut Moyen Âge

Angélique DEMON, Service archéologique municipal, Boulogne-sur-Mer (Halma, associée IRHiS)
Recension des termes employés pour la description des fortifications boulonnaises (xve-xviiie siècles)
Discussion
12h30 Déjeuner

13h30
Président de séance
Philippe DIEST, Faculté Catholique de Lille (associé IRHiS)


Christine CERCY, Virginie DECOUPIGNY, Estelle DELMONT, Laurent DESCHODT, Inrap Hauts-de-France
Le front de Bèvres à Cambrai (Nord) :
de sa construction à son démantèlement

Mathieu BÉGHIN, Yann HENRY, Service archéologique municipal de la ville d’Arras
Archéologie des fortifications modernes :
actualités arrageoises (2018-2020)

Alain HENTON, Inrap Hauts-de-France
Condé-sur-l’Escaut (Nord) :
les fortifications médiévales et modernes observées au travers du prisme de l’archéologie préventive

Pause
15h30

Étienne LOUIS, conservateur en chef du patrimoine honoraire
Une redoute de campagne du xviiie siècle de plan circulaire à Râches (Nord)

Yann LORIN, Inrap Hauts-de-France
Les vestiges du siège de la ville d’Aire-sur-la-Lys (Pas-de-Calais) à l’époque moderne

Alain HENTON, Yves CRÉTEUR, Frédéric BROES, Inrap Hauts-de-France
Places fortes éphémères.
Retranchement de sièges et de mouvements de troupes de la guerre de succession d’Espagne (1701-1714). Données récentes de prospections sur ortho-photographies aériennes de haute altitude dans le département du Nord


Discussion


17h00 Conclusion

Pour les auditeurs libres, inscription sur demande à thomas.byhet@culture.gouv.fr

— Journée d’étude — UPHF La vallée de l’escaut, de l’histoire aux projets de territoire – Programme

05 décembre 2019 – Campus Mont Houy – bâtiment Matisse – Amphi 150

9h30 : Accueil des participants

9h45 : Ouverture de la journée par Leon Dhaene, secrétaire général de la Commission internationale de l’Escaut (Anvers)

10h : Introduction – La vallée de l’Escaut, un territoire levier de la recherche et de l’innovation culturelle. Laetitia Deudon, Bahéra Oujlakh, Caroline Soreau.

Session 1 : L’étude des dynamiques environnementales de la vallée de l’Escaut de la Préhistoire à la période contemporaine

Discutants : Bahéra Oujlakh et Gilles Leroy

10h15 : 20 années d’archéologie : le Haut-Escaut, une vallée fortement fréquentée. Gilles Leroy, DRAC Hauts-de-France – Service régional de l’archéologie, coordinateur des Ateliers Escaut, Lille.

10h45 : L’occupation préhistorique de l’Escaut belge et son cadre paléo-environnemental : le site de Ruien et de Kerkhove. Hans Vandendriessche & Philippe Crombé, Université de Gand

11h15 : De la rivière au canal, quelle histoire environnementale de la vallée du Haut-Escaut ? Retours sur une trajectoire paysagère originale (12e-21e siècles). Laëtitia Deudon, Université polytechnique Hauts-de-France et Université de Montréal (Canada).

11h45 : Condé-sur-l’Escaut. L’anthropisation de la confluence Escaut-Haine, au coeur du développement de la ville médiévale et moderne (12e -17e siècle). Alain Henton et Laurent Deschodt, Institut national des recherches archéologiques préventives (Inrap).

Session 2 : Art, littérature et nouvelles technologies : la valorisation culturelle et patrimoniale sur le territoire de l’Escaut

Discutants : Arnaud Huftier et Caroline Soreau

– Projection : Les outils numériques et la restitution de la place forte de Condé-sur-l’Escaut. Lionel Droin, & Matthieu Deltombe, assistant de conservation, Ville de Valenciennes, fouille programmée du Château de l’Arsenal –

13h30 : L’âme de la pierre : la reconstitution de l’Escaut et du pont des Trous à Tournai. Thierry Roland Tiston, auteur et artiste tournaisien.

14h : “Ondes” : une immersion aquatique et sonore dans l’oeuvre du plasticien Julien Poidevin. Bahéra Oujlakh, Université polytechnique Hauts-de-France.

14h30 : Présentation de la fête historique Les Arts dans les Remparts : la valorisation du patrimoine, de la mémoire et des savoir-faire dans le territoire de l’Escaut. Monique Szarek, Comité de quartier du Vignoble/Faubourg de Paris, coordinatrice de l’association les Arts dans les Remparts.

Session 3 : De l’histoire aux enjeux de développement du territoire, retours d’expérience et projets

Discutants : Laëtitia Deudon et Ludovic Laloux

15h : La géohistoire des vallées de la Scarpe et de l’Escaut, un atout pour la labellisation Ramsar des zones humides. Mathilde Bouret, chargée d’étude Parc naturel régional Scarpe-Escaut & Laëtitia Deudon, Université polytechnique Hauts-de-France et Université de Montréal (Canada).

15h30 : L’évolution du rapport à l’humide en zone de plaine alluviale : le cas de Laplaigne, village riverain de l’Escaut (Belgique). Thibaut Ghils, Faculté d’architecture, d’ingénierie architecturale, d’urbanisme de l’Université catholique de Louvain (Belgique).

16h : La navigation sur l’Escaut d’hier à aujourd’hui : témoignage et retour d’expérience sur le métier de douanier à Mortagne-du-Nord. Serge Carpentier, Receveur principal des douanes honoraire retraité.

16h30 : Raconter le patrimoine industriel de l’Escaut grâce au Steampunk ?, Caroline Soreau, Université polytechnique Hauts-de-France.

17h : Conclusion et clôture de la journée

Programme complet disponible ici

Journée d’étude « La vallée de l’Escaut : de l’histoire aux projets de territoire », Valenciennes, 5 décembre 2019

À l’heure où la vallée de l’Escaut s’inscrit au cœur d’importants projets de territoire (Canal Seine-Nord Europe, labellisation RAMSAR, boucle Un’Escaut, parc transfrontalier, projet EscautSchelde2050), il paraît intéressant de mettre à l’honneur les dynamiques de ce territoire transfrontalier en pleine mutation, où les initiatives de recherche et de valorisation se sont multipliées au cours de ces dernières années, dans une approche pluridisciplinaire et intégrée au territoire.

Afin de couvrir l’éventail des actions menées en ce sens par les chercheurs, associations et professionnels du territoire, différentes sessions sont proposées, auxquelles les contributeurs pourront participer. La journée sera organisée autour de 3 thématiques principales :

  • L’étude des dynamiques historiques de la vallée du Haut-Escaut, du Moyen Âge à la période contemporaine, en soulignant les particularités qui font l’originalité de ce territoire transfrontalier. À travers un regard interdisciplinaire, l’objectif de cette session sera de retracer les trajectoires des paysages de la vallée, à partir de l’étude des aménagements et des activités liées à l’eau. Cette thématique mobilise une diversité de sources (textuelles, cartographiques, archéologiques) dans une perspective diachronique.
  • La valorisation des formes artistiques et littéraires sur le territoire de l’Escaut, levier d’innovation et de requalification du territoire industriel dans le Hainaut-Cambrésis. Cette démarche fait appel à des supports, à des médias et à des savoir-faire variés et complémentaires. Ceux-ci permettent de raconter l’Histoire et les histoires du territoire et de l’imaginaire fluvial. La session soulignera l’apport des outils numériques et des nouvelles technologies dans l’étude et la mise en valeur du territoire de l’Escaut, ainsi que les enjeux patrimoniaux associés.
  • L’apport des travaux sur l’Escaut pour les acteurs et gestionnaires du territoire, dans la connaissance et la de valorisation des milieux d’eau du bassin-versant de l’Escaut. Cette dernière session sera consacrée à l’intégration des valeurs culturelles et historiques dans les problématiques et enjeux actuels du territoire, à travers quelques exemples d’actions menées entre les chercheurs et les gestionnaires dans une démarche appliquée.

La journée d’étude se terminera par le vernissage d’une l’exposition sur le thème « Arts et industries dans le territoire de l’Escaut », auquel des artistes, structures culturelles et des associations seront conviés pour présenter leurs œuvres et projets artistiques dans la/les thématique(s) de la journée d’étude.

Les propositions de communication comprendront un résumé de 250 à 300 mots, 5 mots-clés, une courte biographie de l’auteur et ses coordonnées. L’ensemble est à envoyer avant le 10 novembre à l’adresse suivante : je.escaut@gmail.com. La journée d’étude fera l’objet d’une publication électronique collaborative consultable via le carnet de recherche Carnets d’Escaut : escaut.hypotheses.org

Journée d’étude  » Le passé de l’Escaut comme base du futur « , Abbaye Saint-Pierre de Gand, 6 octobre 2017

Une journée d’étude sur l’histoire de l’Escaut aura lieu le 6 octobre 2017  à l’Abbaye St Pierre de Gand de 10 h à 17 h avec pour sujet est ‘Le passé de l’Escaut comme base du futur’.
Les grands axes de cette journée seront l’histoire, l’économie, le territoire, l’aménagement et les relations culture/nature.
Le prof Tim Soens et Patrick Meire de l’université d’ Anvers donneront lecture ainsi que le secrétaire de la Commission Internationale de l’Escaut et plusieurs autres interlocuteurs.
Yves Junot (Université de Valenciennes – Calhiste EA 4343) abordera la question des relations économiques entre Valenciennes et Anvers au 16ème siècle ainsi que des conséquences de la guerre des religions, moment où Valenciennes par l’Union d’ Utrecht s’est détachée de la Pacification de Gand en choisissant le camp catholique de Philippe II d’Espagne. Il sera aussi question des guerres de Louis XIV qui ont détaché Cambrai et Valenciennes des Pays-Bas.
Laëtitia Deudon (Université de Valenciennes – Calhiste EA 4343 / Université de Montréal)  retracera la géohistoire des transformations paysagères de la vallée du Haut-Escaut (12e-21e siècles) (Cambrai-Tournai) à travers l’étude des aménagements hydrauliques, des activités et des usages anciens (navigation, activités militaire et minière, pisciculture, meunerie, usages agro-pastoraux) qui ont contribué à façonner le paysage de la vallée aujourd’hui.
L’un des objectifs de ce symposium est de confronter les données anciennes et actuelles, de mettre le passé en contraste avec l’état actuel du territoire de l’Escaut. L’ enjeu est de permettre une meilleur compréhension des paysages actuels et de fournir des clés de compréhension aux acteurs de l’aménagement et aux gestionnaires de l’environnement, à l’heure où les projets internationaux impliquant l’Escaut sont nombreux.
Renseignements auprès de :
Annelies Mermans
Coordinatrice EscautSchelde 2050
0032499150928